Para-Escrime

escrime en fauteuil roulant

En escrime en fauteuil roulant, les athlètes s’affrontent au fleuret, à l’épée ou au sabre alors que leur fauteuil roulant est fixé au sol à l’opposé de leur adversaire. Seul le haut du corps est utilisé.

Pathologies et symptômes fréquemment rencontrés
 
  • Amputation
  • Blessure médullaire
  • Spina Bifida
  • Paralysie cérébrale

Capacités requises

  • Concentration et maîtrise de soi
  • Tactique individuelle
  • Coordination motrice
  • Tonus musculaire
  • Vitesse

Aide technique

Aucune aide technique

Marchette, canne, déambulateur ou prothèses aux membres inférieurs

Fauteuil manuel de manière autonome

Fauteuil manuel de manière non autonome

Fauteuil motorisé

2 athlètes d'escrime en fauteuil roulant s'affrontant

Niveau de pratique:

Provincial, National, International, Paralympique

Type de pratique:

Récréative, Compétitive, Non-Mixte, 
Sport individuel

Âge minimum pour compétitionner:

12

Âge maximum pour compétitionner:

99+

Critères d’éligibilité à la
pratique de la discipline:

L’escrime s’adresse aux personnes en situation de handicap physique ayant de la mobilité au niveau des membres supérieurs.

Membres inférieurs

        Mobilité complète
  Information Tooltip Icon
     Mobilité partielle
  Information Tooltip Icon

     Absence de mobilité

  Information Tooltip Icon

Tronc

     Mobilité complète
  Information Tooltip Icon
     Mobilité partielle
  Information Tooltip Icon

     Absence de mobilité 

  Information Tooltip Icon

Membres supérieurs

     Mobilité complète
  Information Tooltip Icon
     Mobilité partielle
  Information Tooltip Icon

       Absence de mobilité

  Information Tooltip Icon
  • Où pratiquer ?
  • En savoir plus
  • Règlements & Classifications

Fédération d’escrime du Québec est la fédération qui gère l’escrime au Québec.

514-252-3045 

icone de carte avec un point de heolocalisation
mosaique de 3 athlètes d'escrime en fauteuil roulant

Historique de la discipline

L’escrime en fauteuil roulant a fait ses débuts aux Jeux paralympiques de Rome en 1960.

C’est en 2000 à Sydney que les escrimeurs canadiens ont participé pour la première fois aux Jeux paralympiques.

 

Matériel spécifique utilisé

  • Des équipements de protection d’escrime standard et un équipement supplémentaire pour protéger les jambes
  • Fleuret, épée ou sabre
  • Fauteuil manuel qui sera fixé sur une plateforme au sol.
  • Les athlètes peuvent également fixer leur arme à leur main avec une bande ou un dispositif similaire.

En bref

Chaque combat comprend 3 rounds de 3 minutes, l’athlète doit marquer 15 points (ou le plus grand nombre de touches) pour gagner. Les deux adversaires sont reliés électroniquement à une boite de signal qui enregistre les touches. Un point est enregistré chaque fois qu’un athlète touche l’adversaire dans la zone de cible. La distance qui sépare les adversaires est déterminée par celui qui possède le bras le plus court.

Classification simplifiée

Il existe 3 catégories et les athlètes y sont classés en fonction de leur capacité fonctionnelle.

A : avec équilibre du tronc

B : sans équilibre du tronc

C : Tétraplégie *le comité international paralympique n’organise pas de compétition pour cette catégorie.

Il existe également une variante, qui n’est pas une discipline paralympique, l’escrime pour mal-voyants.

Classification